Case Study

Wienerberger Roumanie : CargoON (Groupe Trans.eu) est le partenaire idéal pour optimiser les processus de transport

Author: Konrad Potocki
Case study Wienerberger Romania

Wienerberger est le plus grand fabricant européen de briques et de carreaux de céramique. Présente en Roumanie depuis 1998, l'entreprise y possède quatre usines et 197 usines dans 30 autres pays, ce qui en fait le plus grand fabricant de blocs de céramique au monde.

Nous avons parlé à M. Iulian Mangalagiu, directeur général de Wienerberger Roumanie, de l’intégration des nouvelles technologies dans le flux opérationnel, de la numérisation des processus liés au transport et des avantages de la coopération avec la plateforme CargoON.

Quelle est votre situation commerciale actuelle sur le marché roumain ?

Wienerberger est présent en Roumanie depuis 1998 et est l’un des plus grands producteurs de matériaux de construction du pays. Nous avons un portefeuille de produits diversifié et opérons sur le marché local avec 6 marques : POROTHERM pour la brique de maçonnerie, TONDACH et KORAMIC pour les carreaux de céramique, TERCA pour la brique de façade et l’aménagement intérieur, PENTER pour le pavage en céramique, SEMMERLOCK pour le pavage en béton. Wienerberger dispose de sept sites de production, dont quatre fabriquent des briques et les trois autres fabriquent des pavés. Nous comptons plus de 520 employés et un réseau de distribution national. Nous exportons également nos produits vers la Hongrie, la Moldavie et la Bulgarie.

Cette année a apporté de nombreux défis aux entreprises de presque tous les secteurs. À quoi ressemblent les choses de votre point de vue ? Quels ont été vos plus grands défis pendant cette période ?

Malgré la pandémie, cette année a bien commencé pour nous. Wienerberger a terminé le premier semestre de l’année avec des résultats positifs. Les ventes des trois premiers mois ont été conformes aux attentes, mais les effets de la pandémie ont commencé à se faire sentir en Avril. Pourtant, en Mai, le marché a commencé à reprendre une tendance à la hausse. Selon les statistiques et les rapports de l’INS, le marché des matériaux de construction a en fait maintenu sa tendance à la hausse.

Tous les acteurs du marché ont été contraints de s’adapter à la nouvelle réalité en proposant des conditions de travail à domicile ou hybrides. Nos usines ne se sont pas arrêtées et cela a été un défi majeur pour nous : maintenir la productivité dans un contexte de risque accru de maladie. Nous avons combiné travail à domicile et travail au bureau et avons réussi à éviter tout cas de maladie ainsi qu’à poursuivre notre activité dans un régime normal, en respectant les règles de protection nécessaires. Les travaux se sont poursuivis sur les chantiers, car il est plus facile de respecter ces règles en extérieur.

Quelle est votre opinion sur la numérisation et l’automatisation des processus ? Pouvez-vous nous dire si et comment vous avez mis en place les nouvelles technologies dans votre entreprise ?

La numérisation est une priorité pour nous. L’un des aspects positifs de cette année de pandémie difficile a été l’accélération de la numérisation dans l’ensemble de l’environnement commercial. Il était beaucoup plus présent tant dans la communication quotidienne que dans le flux d’informations et les processus opérationnels. Nous avons mené plusieurs projets en parallèle dont l’un était la digitalisation du processus de gestion des commandes. A cet effet, nous avons développé une plateforme dédiée à nos partenaires, facilitant ainsi à la fois la rapidité de transmission et l’exactitude des informations. L’accélération de la numérisation est un grand avantage pour la société dans son ensemble car l’amélioration de la communication en termes de rapidité et de précision permet le travail à distance et des processus de travail ininterrompus.

Pourquoi avez-vous décidé de commencer à travailler avec la plateforme CargoON ? A quels besoins spécifiques cette coopération vise-t-elle à répondre ?

La mise en œuvre de ce projet a été motivée par la nécessité de digitaliser les processus liés à la passation des commandes de transport et à la confirmation numérique de ces commandes auprès des transporteurs. Nous avons trouvé en Trans.eu le partenaire idéal pour optimiser ces processus. En conséquence, nous gagnons du temps et augmentons la satisfaction de nos employés.

Comment s’est déroulée la coopération avec CargoON ?

La mise en œuvre du processus a commencé fin 2019. La configuration a été achevée en avril de cette année et la plateforme a été lancée en mai. En cours de route, j’ai réalisé que certaines choses devaient être changées. Avec le soutien maximal de l’équipe Trans.eu, nous avons réussi à mettre en place un ensemble de paramètres adaptés à nos besoins, ce qui a considérablement facilité notre travail.

Quels aspects et processus de l’entreprise se sont améliorés grâce à la collaboration avec la plateforme CargoON – à la fois financièrement et opérationnellement ?

La plateforme est sans aucun doute facile à utiliser, c’est pourquoi la formation de nos employés s’est déroulée sans à-coup et sans problème.

Des améliorations sont constatées au niveau opérationnel et les bénéfices de la mise en œuvre sont multiples : stockage aisé des documents numériques, précision et rapidité de communication avec les transporteurs, traçabilité et visibilité des informations, possibilité de suivre une commande dans toutes ses étapes, réception CMR sous une forme numérique.

Wienerberger Romania dispose actuellement d’un très grand nombre d’offres sur la Plateforme. Vous attendez-vous à ce que ce volume augmente ?

Nous approchons de l’intersaison, il y aura donc pour nous un ralentissement naturel des ventes au cours des six prochains mois. L’année prochaine est encore sous le signe de l’incertitude, car tout dépend de l’évolution de cette pandémie. Si une autre vague de quarantaine suit, cela affectera certainement l’activité des producteurs et des commerçants et, bien sûr, des promoteurs sur le marché de la construction – la contraction du marché est donc possible dans ce cas.

Il y a un autre facteur important qui influence l’environnement des affaires – les élections, qui apporteront des changements majeurs dans l’administration. Nous espérons que l’environnement des affaires continuera à investir en Roumanie et que les programmes déjà en place – comme Noua Casa – encourageront les prêts immobiliers.

Comment voyez-vous l’évolution de votre entreprise au cours de la prochaine période ?

En cas de nouveau confinement, nous mettrons davantage l’accent sur les produits destinés aux projets d’aménagement intérieur – la gamme TERCA. Chacun de nous peut transformer une pièce, qu’il s’agisse d’un salon, d’une chambre, d’une cuisine, d’une salle de bain ou d’un couloir et créer des conditions de vie plus confortables.

Nous avons également de nouveaux produits dans la gamme SEMMERLOCK, c’est-à-dire que nous offrons la possibilité de concevoir la zone autour de la maison. Nous sommes convaincus que les gens continueront à faire ce genre de travail.

Parallèlement, nous n’avons pas oublié les constructeurs et avons développé un nouveau produit pour faciliter leur travail. Il s’agit de POROTHERM Profi, une brique polie qui permet un joint de seulement 1 millimètre, rendant la construction beaucoup plus rapide, plus propre et plus efficace, tout en maintenant un très haut niveau de qualité. Le produit est unique sur le marché et est fabriqué en Roumanie.

Si vous deviez résumer certaines des leçons apprises au cours des derniers mois, quelles seraient-elles ?

En ces temps d’incertitude, la capacité d’adaptation d’une entreprise est essentielle. L’une des mesures que nous avons prises a été de diversifier et d’enrichir notre portefeuille de produits actuel, en proposant de nouvelles solutions de haute qualité pour la décoration intérieure et extérieure – les segments de marché les plus dynamiques pendant la pandémie.