Blog

La planification des quais évite le chaos

Author: Florian Burr
Dock Scheduling saves from chaos

Le secteur du transport et de la logistique en Europe insiste souvent sur la nécessité d'une digitalisation rapide de la Supply Chain. Et en effet, suite aux perturbations causées par la pandémie puis par le déclenchement de la guerre en Ukraine, les dépenses en matière de numérisation ont bondi. Selon les calculs de la prestigieuse agence ReportLinker, les dépenses liées à la digitalisation de la Supply Chain augmenteront en moyenne de 10% par an.

Cependant, dans la pratique quotidienne, l’automatisation des processus logistiques est parfois mitigée. Les longues files d’attente devant les entrepôts à travers l’Europe en sont un excellent exemple.

En effet, en Pologne et dans de nombreux autres pays, les acteurs de la Supply Chain utilisent rarement l’outil de gestion des créneaux horaires, alors qu’il peut sembler être un outil essentiel dans l’ensemble du système commercial. Selon une enquête menée il y a quelques mois par la plateforme Trans.eu, seuls 14% des entrepreneurs polonais utilisent un système de gestion des créneaux horaires. C’est peu, si l’on considère que la mise en place d’un tel système n’est pas compliquée et que les bénéfices sont presque immédiats. C’est le cas, par exemple, de la solution Dock Scheduler, un système de gestion des créneaux horaires.

  • Olivier Schulman
  • Directeur Commercial France chez CargoON
  • Aujourd’hui, il est vraiment important d’accompagner les transporteurs dans l’utilisation quotidienne de ce type de solution, quelque soit les fonctionnalités. Si vous n’accompagnez pas les transporteurs dans l’utilisation, il n’y a pas d’appropriation de la solution.

🟢 Plus de calme sur le quai de chargement

L’utilisation du Dock Scheduler permet d’imposer immédiatement une plus grande discipline temporelle tant aux transporteurs qu’à leurs clients, à savoir les entreprises de production et de distribution. En effet, l’utilisation d’un système de gestion des créneaux horaires tel que le Dock Scheduler augmente non seulement la capacité de rotation réelle de l’entrepôt, mais influence également les relations avec les chauffeurs. De plus en plus, ces derniers n’optent pour une collaboration avec le chargeur que s’ils ne sont pas condamnés à attendre des heures devant le quai de déchargement.

Une meilleure coopération entre les chauffeurs et leurs donneurs d’ordre est réclamée par les transporteurs de toute l’Europe. – Les problèmes de coordination des plans de chargement et de déchargement sont très fréquents en France. Cette situation représente d’une part une perte pour l’entreprise de transport et met d’autre part les chauffeurs dans une situation difficile. Il n’est pas rare qu’ils soient obligés d’attendre dans des endroits où les conditions sanitaires ne sont pas adéquates – explique José María Quijano Riestra, secrétaire général de la Confederación Española de Transporte de Mercancías.

🟢Les sociétés de transport protestent

Le problème des livraisons non coordonnées et des longues attentes pour le chargement ou le déchargement a également été pris très au sérieux par l’IRU, l’Union internationale du transport routier. Des représentants de cette organisation se sont réunis récemment à Algésiras pour discuter avec l’Association internationale des transports routiers en Espagne (ASTIC) et le Conseil européen des chargeurs (ESC) des moyens d’améliorer cette situation. La Charte de l’IRU, diffusée auprès des chargeurs européens, a pour but d’y contribuer.

– L’objectif principal de la Charte est de garantir un meilleur traitement des chauffeurs sur les lieux de chargement et de déchargement, ce qui améliorera leurs conditions de travail, augmentera de manière significative l’efficacité opérationnelle et rendra finalement la profession plus attrayante. Nous espérons rassembler de nombreux autres signataires dans un avenir proche – déclare Raluca Marian, représentant de l’IRU auprès de l’Union européenne. Les dispositions de la Charte mentionnent, par exemple, la mise à disposition de créneaux horaires flexibles pour la collecte des chargements et la préparation des livraisons, en tenant compte des facteurs externes susceptibles d’affecter les opérations.

Cependant, il est difficile de parler de flexibilité sans l’utilisation de systèmes tels que le Dock Scheduler. Ils permettent d’éviter le chaos qui survient lorsqu’un trop grand nombre de camions se présentent devant un entrepôt. C’est notamment le cas lorsqu’il n’y a pas d’infrastructure de chargement développée ou de personnel d’entrepôt suffisant. Cependant, malgré les longs temps d’attente pour le chargement ou l’enlèvement des livraisons, il est difficile de persuader les producteurs et les distributeurs de mettre en place un système professionnel de gestion des créneaux horaires.

🟢Le problème des chaînes de magasins

Il est bon que certaines sociétés européennes utilisent leurs propres solutions sur mesure pour la réservation des créneaux horaires. Toutefois, il ne faut pas oublier que les solutions internes présentent de nombreuses limites. En particulier en cas de changement dans la Supply Chain, par exemple lorsqu’un nouveau sous-traitant ou un nouveau transporteur fait son apparition. – Il est difficile de convaincre les partenaires du réseau logistique d’utiliser notre gestion personnalisée des créneaux horaires. En effet, cela implique des responsabilités supplémentaires et le franchissement de barrières technologiques. En utilisant des systèmes universels tels que le Dock Scheduler, tous les obstacles disparaissent – explique Tomasz Łyszega, expert en Supply Chain chez CargoON.

Malgré les avantages évidents et presque immédiatement visibles, les chargeurs retardent la mise en œuvre de systèmes de gestion des créneaux horaires. Cette situation est difficile à expliquer logiquement, car l’obstacle n’est certainement ni le prix ni la difficulté éventuelle de la mise en œuvre du système. Selon la plupart des experts, le problème réside dans la mentalité de nombreux gestionnaires et propriétaires d’entreprises. Les conducteurs italiens, par exemple, passent près de 40 % de leur temps de travail sur les rampes européennes – en attente de chargement ou de déchargement – soit plus de 4 heures et 35 minutes par jour. Les chauffeurs polonais, quant à eux, attendent jusqu’à trois jours le déchargement des céréales dans les ports.

– Les plus gros problèmes sont posés par les grandes chaînes de distribution européennes qui font attendre le chauffeur pendant des heures pour décharger. C’est comme si elles supposaient que le long temps d’attente pour la manutention du camion n’entraîne aucune perte pour l’entreprise de transport. Souvent, les marchandises ne sont déchargées qu’en cas d’absolue nécessité. C’est ainsi que sont traités les chauffeurs internationaux en particulier, mais aussi ceux qui n’osent pas facturer des frais supplémentaires pour les temps d’attente – révèle David Piras, secrétaire général de Les Routiers Suisses, le syndicat des transporteurs suisses.

🟢 Le temps, c’est de l’argent. Ou pas ?

La situation en Suisse et en Allemagne est la plus stable d’Europe, car les chargeurs et les sociétés de transport y utilisent plus souvent des logiciels de fret. Mais même sur ces marchés, certains transports attendent jusqu’à 2-3 heures avant d’être déchargés. En fait, dans toute l’Europe, peu de distributeurs et d’industriels se sont penchés sur le problème des files d’attente devant les entrepôts. Bien que tous les managers répètent sans cesse que « le temps, c’est de l’argent », ils l’oublient en quelque sorte lorsqu’il s’agit des opérations d’entreposage.

Pourtant, l’utilisation de systèmes de gestion des créneaux horaires apporte des résultats concrets en termes de gestion d’entreprise. La gestion systématique de la disposition de l’entrepôt réduit jusqu’à 70% les temps d’attente lors du chargement. Dans la pratique, cela se traduit par une plus grande efficacité dans l’exploitation de l’entrepôt, car le Dock Scheduler permet de mieux planifier le moment du déchargement et du chargement. Compte tenu des problèmes croissants de recrutement de personnel dans les entrepôts, seule l’automatisation des processus logistiques permet de lutter contre les files d’attente devant les entrepôts.

En mettant en place un système de gestion des créneaux horaires, le chargeur gagne en outre un allié de taille : le transporteur. Face au défi majeur que représente la pénurie de chauffeurs (environ 400.000 en Europe), le transporteur opte de plus en plus pour un client qui ne le fera pas attendre des heures devant l’entrepôt. Selon une étude de Federtrasporti, une association italienne de transporteurs et d’entreprises de logistique, le chiffre d’affaires d’une entreprise de transport peut être augmenté de 15% en réduisant le temps d’attente au quai de l’entrepôt. Tout le monde profite donc de l’utilisation du système de gestion des créneaux horaires.

🟢 Nouvelles fonctionnalités du logiciel

Il est également important de garder à l’esprit que le Dock Scheduler a pour objectif de faciliter toujours plus le travail de tous les maillons de la Supply Chain et de permettre aux producteurs et aux distributeurs de prendre des décisions commerciales de plus en plus performantes. Qu’est-ce que cela signifie en pratique ?

  • Paweł Ziaja
  • Responsable du développement des produits chez CargoON
  • Nous introduisons des solutions qui amélioreront la visibilité des différents maillons de la Supply Chain. Les utilisateurs du système auront la possibilité de gérer les créneaux horaires et de transmettre les demandes de réservation de créneaux aux partenaires commerciaux suivants. En bref, l’utilisateur de la plateforme peut transmettre l’ensemble du processus à son sous-traitant, qui sélectionne alors un transporteur parmi les dizaines de milliers disponibles dans le système.

Bientôt, l’utilisateur de la plate-forme Dock Scheduler disposera également d’un outil qui améliorera considérablement la gestion de son entreprise. Il s’agit de rapports contenant des informations de gestion importantes, par exemple l’heure à laquelle les marchandises sont arrivées, si l’entrepôt a commencé à décharger immédiatement, etc. – Ces rapports donneront une image fidèle de la situation de la Supply Chain, aideront à améliorer son travail et augmenteront la capacité de traitement des livraisons, ce qui se traduira par des économies concrètes – ajoute Paweł Ziaja de CargoON.

🟢 Découvrez le Dock Scheduler :

Consultez la démo de CargoON

 

🟢 Tenez-vous au courant !

👉 Suivez-nous sur LinkedIn

👉 Télécharger notre dernier rapport